Actualité ferroviaire Mars-Juin 2019

Actualité ferroviaire Mars-Juin 2019

Bonjour,

On se retrouve pour une nouvelle revue d’actualité ferroviaire:

_La flotte de rames Euroduplex de Lyria revêt désormais la nouvelle livrée Lyria

_OuiOui, ou Inoui arrive sur le TGV Nord

_Le projet CDG Express s’embourbe, et ne sera pas livré pour les Jeux Olympiques de 2024

_CAF va rénover les rames MI2N de la RATP

_Le tram de Bruxelles fête ses 150 ans

_La BB 25236, machine historique de la SNCF, reprend du service à la CMR (Cellule des Matériels Radiés) après de longues années d’immobilisation suite à une avarie

_Les premières rames MP 14 sortent d’usine et sont testées la nuit sur la ligne 1 du métro parisien

_Les Coradia se répandent très rapidement, notamment cette année sur Toulouse-Hendaye, ce qui provoque une véritable « saignée » d’après Rail Passion sur le parc des BB 7200

_Ouigo s’étend de manière dangereuse jusqu’à Bordeaux cette année

_La SNCF réduit considérablement son offre d’Intercités Eco au profit de Ouigo, des trains qui sont encore moins rentables que les Intercités, alors qu’on nous dit que la SNCF n’est pas rentable…D’autant plus que ce service aurait pu participer à la revalorisation des trains Intercités

_Les premiers chaudrons des nouvelles rames RER NG commencent à prendre forme dans les usines d’Alstom et de Bombardier

_Le train des primeurs, reliant Perpignan à Rungis, dernier train français de ce genre, est plus que jamais menacé. Après que l’Etat ait affiché son intention de le maintenir, celui-ci se rétracte. Ce train sera remplacé par quelques 20 000 camions. L’Etat continue ainsi de nous traiter de petits pollueurs avec nos voitures alors que celui-ci remplace des trains par des milliers de camions et d’autocars. Cherchez la logique. Cette situation était très bien expliquée dans le documentaire « Putains de camions » produit par Arte il y a quelques mois. Un semi-remorque détruirait autant la route que 100 000 voitures. Et c’étaient des dizaines de chiffres comme celui-ci qui étaient expliqués Etrangement, celui-ci n’est plus disponible, censuré par l’Etat ou l’Union Européenne

Voilà, c’est tout pour le moment, on se retrouve dans quelques mois pour une nouvelle revue d’actualité ferroviaire.

Publicités

Revue d’actualité ferroviaire Fin 2018-Janvier-Février 2019

Bonjour,

Cette fin d’année 2018 et ce début d’année 2019 ont été chargés en événements:

_La (ré)ouverture de la ligne transfrontalière Belfort-Delle entre France et Suisse marque la fin d’une période de 26 ans sans trafic ferroviaire sur cette ligne. On notera que les rames automotrices Flirt équipées pour circuler en France assureront des services jusqu’à la gare de Belfort-Montbéliard TGV.

_L’annonce que la ligne Montréjau-Luchon serait la première ligne française a voir circuler des trains à hydrogène iLint d’Alstom. On pourra cependant se demander pourquoi la ligne ne sera pas été réélectrifiée sachant qu’elle l’était jusqu’en 2012, date de sa fermeture.

_La fin de la liaison directe Paris-Montluçon et par l’occasion la fin des BB 67400 sur cette relation entre Bourges et Montluçon. Cette relation directe est remplacée par une relation Paris-Bourges composées de rames Corail tractées par des machines électriques en correspondance avec des trains Bourges-Montluçon assurés par…..des fichus Coradia Liner encore une fois!

_L’autorisation des BR 185 à tracter des rames voyageurs en France. Jusque-là, elles n’étaient autorisées en France qu’au Fret. Elles ont remplacé les vieilles et magnifiques BR 181 bifréquences sur le train de nuit Paris-Moscou.

_Un sursis accordé aux rames TGV Réseau Tricourant-Italie qui leur assure de rester aux effectifs au moins jusqu’en 2026-2027, ce qui est une excellente nouvelle! Elles bénéficieront d’améliorations techniques et d’une seconde rénovation, avec notamment l’installation du Wifi à bord.

_La fin de service des automotrices Z 5300 sur la banlieue de Paris-Sud-Est, marquant la fin des « p’tits gris ». Leur derniers trains étaient les navettes entre Melun et Juvisy. Elles ont effectué pour terminer leur carrière un aller-retour entre Paris Gare de Lyon et Monterau.

_La fin de service des TGV PSE sur leur Terre natale: la région Sud Est. En effet, à compter de SA 2019, elles n’assurent des trains que sur la Région Nord, après presque 40 ans de service sur ces terres. Les TGV Oranges ne sont plus…. Ils se confondent à présent avec leur petites soeurs sur la région Nord… pour peu de temps encore.

_La préservation de la rame TGV PSE 16 et de la rame TGV Atlantique 325. Ces deux rames sont historiques: la première a battu le record mondial de vitesse à 381 km/h le 26 Février 1981, la seconde a battu le record mondial de vitesse à deux reprises! Une première fois le 5 Décembre 1989 à 482,4 km/h, la seconde fois le 18 mai 1990 à 515,3 km/h. Ces deux rames ont bien mérité leur retraite qui devrait se passer au musée (Cité du Train à Mulhouse probablement) ou en tant que rame historique de la SNCF (Train Expo).

_Enfin, l’opposition de l’Union Européenne au projet de fusion des deux géants du transport Européen: Alstom et Siemens.

Voilà, c’est tout pour le moment! Rendez-vous dans 3 mois pour un nouveau briefing de l’actualité ferroviaire!

Bon voyage!